-  Actualités   -  Plante purificatrice d’air, un des meilleurs coups de marketing ever

Plante purificatrice d’air, un des meilleurs coups de marketing ever

Vous avez acheté une plante parce que l’étiquette indiquait : “Plante purificatrice d’air’ ou encore “Plante dépolluante”.

Je l’ai fait aussi. J’ai acheté des plantes parce que j’étais persuadée qu’elles pouvaient purifier l’air de ma maison. Une très jolie fougère de Boston (Nephrolepis exaltata) sensée éliminer le toluène, une plante araignée Chlorophytum comosum capable d’éliminer le Benzène, une Ficus benjamina supposée me débarrasser du formaldéhyde.

J’y ai vraiment cru.

Avouons-le, c’est très persuasif comme argument de vente. La plante est décorative et en plus, elle va dépolluer notre maison.

Pourquoi s’en priver? Pourquoi en priver nos enfants? Qui veut vivre dans une maison dont l’air est pollué?

L’argument est béton.

Des millions de plantes ont ainsi été vendues à travers le monde avec ce type d’accroche très vendeuse.

Ça va peut-être vous décevoir mais :

Avec ou sans plante la qualité de l’air de votre maison est la même

Au mieux ce sera vraiment très joli, au pire ce sera vraiment trop humide et un excès d’humidité peut amener de la moisissure et tous les problèmes qui viennent avec.

J’espérais écrire un article pour vous convaincre des bienfaits des plantes sur la qualité de l’air dans nos maisons. Je cherchais des preuves scientifiques et des explications pour étoffer mon article et expliquer concrètement le comment du pourquoi. J’ai fini par découvrir, à ma grande déception, que les plantes n’ont aucun pouvoir dépolluant significatif sur la qualité de l’air d’un appartement, d’une maison ou d’un bureau. Rien. Niet. Nada.

Mais les centres de jardinages, certains producteurs et des milliers de sites Web continuent de nous faire croire que les plantes purifient l’air. Je crois que plusieurs le font de bonne foi, convaincus que c’est bel et bien vrai. Malheureusement, je crois aussi que plusieurs savent pertinement que c’est faux mais puisque c’est très lucratif, ils continuent de propager la fausse information.

 

Le mythe des plantes purificatrices d’air nous vient tout droit de la NASA

Tout à commencé le 15 septembre 1989 lorsque le docteur Bill Wolverton, chercheur à la NASA a publié le rapport Interior landscape plants for indoore air pollution abatement.

Il a conclu que 15 plantes de grosseur moyenne suffisaient pour assainir l’air d’une résidence standard de 139 m2. Plus tard, l’EPA (agence américaine de protection de l’environnement) fait sa propre étude et découvre que le dr Bill Wolverton n’a pas tenu compte du volume d’air que la plante devrait purifier. Dans le laboratoire protégé de la NASA, chaque plante purifiait 0,5 m3 d’air. L’EPA calcule qu’une maison de taille moyenne contient approximativement 340 m3 d’air. Pour assainir une telle quantité d’air dans votre maison, il faudrait que vous y cultiviez près de 700 plantes! Maintenant c’est à vous de voir hein…!

Dans l’image ci-dessous on constate qu’un système de ventilation a été utilisé pour les expériences mais plus important encore du charbon actif a été ajouté au terreau. Il ne se fait rien de mieux qu’un bon système de ventilation pour assainir l’air viscié de nos maisons et le charbon actif absorbe de nombreux composés chimiques tout comme certains micro organismes qui se trouvent dans le terreau. La plante, au final, joue un rôle très insignifiant dans la dépollution de l’air.

 

 

Indoor air purification system combinig housplants and activated carbon

C’est la NASA qui vous le conseille !

On peut lire ça partout sur le Web ! Avec une telle référence, les consommateurs n’ont d’autres choix que d’y croire. C’est tellement solide comme source ! Mais ce n’est pas la NASA qui le conseille, c’est l’industrie des plantes d’intérieur qui a sans doute bondi de joie en lisant les résultats des recherches du dr Wolverton et qui depuis, ne cesse de propager la fausse information.

Et vous me direz peut-être que ce n’est pas si grave au fond. Tant mieux si les gens achètent plus de végétaux et il n’y aura pas mort d’homme. C’est vrai. Mais imaginez que vous n’êtes pas au courant de la légende, vous vous trouvez dans une jardinerie et vous êtes là confronter à choisir entres 2 plantes qui vous plaisent vraiment. La plus cher des deux est identifiée comme étant purificatrice d’air et pas l’autre. Il y a de forte chance que vous choisissiez la première parce que vous aurez été influencé par un argument fort convaincant bien que complètement faux. Je ne sais pas pour vous, mais moi je préfère avoir l’heure juste.

THE END

Je photographie des plantes, j’écris sur les plantes, je cultive et je vends des plantes. Je ne pourrai plus jamais utilisé l’argument de plante dépolluante mais ne vous inquiétez pas, j’ai bien d’autres arguments pour vous convaincre que c’est tout à fait bénéfique pour l’esprit et la santé que de cultiver des plantes dans sa maison et j’y reviendrai dans un futur article.

KOÖ Plantes Urbaines a retiré toutes les mentions de “plante dépolluante” sur son site Web à la lumière des découvertes faites en rédigeant cet article. 

Source :

Mon nom est Marie Faubert, je suis photographe professionnelle, co-fondatrice de KOÖ Plantes Urbaines et je rédige des articles sur la botanique, plus spécifiquement sur les plantes d'intérieur. Je signe également toutes les photographies publiées sur le site de KOÖ Plantes Urbaines

Écrire un commentaire

X